VosCitations.org VosCitations.org
 

Recherche d'auteur :
Recherche de citation :
 
Recherche de citations
 
dictionnaire
par auteur
par mot clé
par thème

 



 
Partenaires
 
philosophie
corrigés
corrections
 

contact

 
Le plus grand dictionnaire de citations francophone.

  Benedict (Baruch) Spinoza
 
   
  Citations de Benedict (Baruch) Spinoza
Voici l'ensemble des citations de Benedict (Baruch) Spinoza enregistrées dans le dictionnaire. N'hésitez pas à ajouter dans le dictionnaire une autre citation de Benedict (Baruch) Spinoza ou à nous signaler une erreur.


"L'homme libre ne pense à  rien moins qu'à  la mort, et sa sagesse est une méditation, non de la mort, mais de la vie."
signaler une erreur

"Chaque chose, autant qu'il est en elle, s'efforce de persévérer dans son être."
signaler une erreur

"Le Sage, au contraire, considéré en cette qualité, ne connaît guère le trouble intérieur, mais ayant, par une certaine nécessité éternelle conscience de lui même, de Dieu et des choses, ne cesse jamais d'être et possède le vrai contentement."
signaler une erreur

"Et qui, enfin, ne peut gouverner ses désirs ... ne peut cependant jouir de la paix de l'âme, de la connaissance et de l'amour de Dieu mais périt nécessairement. "
signaler une erreur

"La béatitude n'est pas la récompense de la vertu: c'est la vertu elle-même."
signaler une erreur

"Que si la Raison, en dépit de ses réclamations contre l'Ecriture, doit cependant lui être entièrement soumise, je le demande, devons nous faire cette soumission parce que nous avons une raison, ou sans raison et en aveugles? Si c'est sans raison, nous agissons comme des insensés et sans jugement; si c'est avec une raison, c'est donc par le seul commandement de la Raison que nous adhérons à l'Ecriture, et donc si elle contredisait à la Raison, nous n'y adhérerions pas."
signaler une erreur

"La Béatitude n'est pas le prix de la vertu, mais la vertu elle-même, et cet épanouissement n'est pas obtenu par la réduction de nos appétits sensuels mais c'est au contraire cet épanouissement qui rend possible la réduction de nos appétits sensuels."
signaler une erreur

"Par Droit et Institution de la Nature, je n'entends autre chose que les règles de la nature de chaque individu, règles suivant lesquelles nous concevons chaque être comme déterminé à exister et à se comporter d'une certaine manière."
signaler une erreur

"Ceux qui ignorent les vraies causes des choses confondent tout et sans aucune protestation de leur esprit, forgent aussi bien des arbres parlants que des hommes parlants, imaginent des hommes naissant de pierres... "
signaler une erreur

"Une imagination est une idée qui indique plutôt l'état présent du corps humain que la nature d'un corps extérieur, non pas distinctement bien sûr, mais confusément; ce qui fait que l'esprit est dit errer."
signaler une erreur

"La justice est une disposition constante de l'âme à attribuer à chacun ce qui d'après le Droit civil lui revient."
signaler une erreur

"La justice et l'injustice entendues en toute rigueur, ne sauraient se concevoir que dans un Etat."
signaler une erreur

"Telle est cette liberté humaine que tous se vantent de posséder et qui consiste en cela seul que les hommes ont conscience de leurs appétits et ignorent les causes qui les déterminent. Un enfant croit librement appéter le lait, un jeune garçon irrité vouloir se venger et, s'il est poltron, vouloir fuir."
signaler une erreur

"La fin de l'Etat est donc en réalité la liberté."
signaler une erreur

"L'homme libre, c'est à dire qui vit selon le seul commandement Raison."
signaler une erreur

"Les décrets de l'Âme ne sont rien d'autre que les appétits eux-mêmes et varient en conséquence selon la disposition du Corps."
signaler une erreur

"Il n'est aucune affection du corps dont nous ne puissions former quelque concept clair et distinct."
signaler une erreur

"Les hommes peuvent différer en nature en tant qu'ils sont dominés par des affections qui sont des passions; et dans la même mesure, le même homme est changeant et inconstant."
signaler une erreur

"... dans un Etat et sous un commandement pour lesquels la loi suprême est le salut de tout le peuple, non de celui qui commande, celui qui obéit en tout au souverain ne doit pas être dit un esclave inutile à lui-même mais un sujet."
signaler une erreur

"Les décrets de l'Âme ne sont rien d'autre que les appétits eux-mêmes et varient en conséquence selon les dispositions variables du Corps."
signaler une erreur

"Aussi, quoique nous ne nous souvenions pas d'avoir existé avant le corps, nous sentons cependant que notre esprit, en tant qu'il enveloppe l'essence du corps sous l'espèce de l'éternité, est éternel, et que cette existence de l'esprit ne peut être définie par le temps ou expliquée par la durée."
signaler une erreur

"Les Philosophes ont employé le mot pour désigner l'accord ou le non-accord d'une idée avec son objet; ainsi, l'on appelle IDÉE VRAIE, celle qui montre une chose comme elle est en elle-même; FAUSSE celle qui montre une chose autrement qu'elle n'est en réalité."
signaler une erreur

"En tant que les hommes sont en proie à la colère, à l'envie, ou quelque sentiment, ils sont entraînés à l'opposé les uns des autres et contraires les uns aux autres, et d'autant plus redoutables qu'ils ont plus de pouvoir et sont plus habiles et rusés que les autres animaux."
signaler une erreur

"Quelquefois, il arrive qu'une nation conserve la paix à la faveur seulement de l'apathie des sujets, menés comme du bétail et inaptes à s'assimiler quelque rôle que ce soit sinon celui d'esclave. Cependant, un pays de ce genre devrait plutôt porter le nom de désert, que de nation!"
signaler une erreur

"C'est notre conscience qui nous fait croire que l'homme est le centre de l'univers."
signaler une erreur

"L'homme libre, c'est à dire celui qui vit suivant les seuls conseils de la raison, n'est pas dirigé dans sa conduite par la crainte de la mort."
signaler une erreur

 
 
 
info | partenaires | plan du site ...
Design Stud © 2007 - BlueBiz